Connect with us

Editorial

Elim. CDM 2022 : Côte d’Ivoire – Cameroun, match couperet pour Patrice Beaumelle

Après plus d’un an passé sur le banc des Eléphants, Patrice Beaumelle est désormais sous le feux des critiques. Face au Cameroun, le Français qui peine à proposer un schéma de jeu dynamique et à exploiter le riche potentiel de son effectif, n’a pas droit à l’erreur. Un match couperet pour l’ancien adjoint de Hervé Renard qui joue son avenir à la tête de la Selephanto.

Patrice Beaumelle ne s’est toujours pas montré convaincant, plus d’un an après sa nomination au poste de sélectionneur des Eléphants. Son équipe – même si elle a réussi à se qualifier pour la CAN 2022 devant Madagascar, le Niger et l’Éthiopie – manque gravement de maturité tactique. Son coaching approximatif et ses choix douteux sont fortement décriés. Beaumelle peine en effet, à construire une équipe dynamique capable de bousculer véritablement ses adversaires.

De vives reproches à l’encontre du sélectionneur des Eléphants

Très limité sur le plan tactique, il lui manque cette capacité à mettre en valeur le potentiel de son équipe qui peine à jouer de l’avant et à se montrer agressive offensivement. La transition entre le milieu de terrain et l’attaque ainsi que la bonne organisation collective, font défaut chez les Eléphants. Seules des individualités font la différence, à l’image de Jean-Evrard “Crespo” Kouassi qui a réalisé une superbe prestation individuelle lors de la victoire (3-1, le 30 mars en éliminatoires de la CAN 2022) contre l’Éthiopie ou Amad Diallo dont le coup-franc parfaitement exécuté a permis à la Côte d’Ivoire de battre le Burkina (2-1, le 5 juin dernier en amical).

Contre le Ghana (le 12 juin 2021 en amical), le natif de Arles, dans le sud de la France, avait l’occasion de battre un cador africain et se donner le droit de s’en vanter. Mais il a préféré un système ultra-défensif, alignant ainsi 7 joueurs à vocation défensive. Une sorte d’anti-jeu dont le seul but était d’éviter la défaite à tout prix. Le match s’est finalement terminé par un décevant score nul 0-0.

Un match couperet pour le Français

Beaumelle avait tenté plutôt cette formule face au Japon lors de sa deuxième sortie avec les Eléphants (le 13 octobre 2020 en amical), mais la formation nippone a finalement battu la Côte d’Ivoire sur un but inscrit dans les derniers instants (1-0). Force est de constater que le système de jeu de Beaumelle fait plus de mal que de bien à la sélection de Côte d’Ivoire qui se retrouve mal embarquée dans les qualifications pour la coupe du monde 2022.

A la vérité, la Selephanto version Beaumelle s’en est toujours sortie face à des équipes moyennes ou mal inspirées. Mais contre le Cameroun, la donne est complètement différente. Après le piètre match nul concédé sur la pelouse du Mozambique (0-0), Beaumelle n’a plus d’autre choix que de s’imposer face aux Lions indomptables, ce lundi 6 septembre au stade d’Ebimpé, pour maintenir les espoirs placés en lui. Autant dire que cette rencontre est décisive pour l’ex-coach du Maroc-olympique qui joue son avenir à la tête de la sélection ivoirienne.

Alors, tu es prévenu beau mec.

 

Kouakou Edouard

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Editorial

copie impossible