Connect with us

Editorial

JO 2021 (foot) : les Eléphants à Tokyo, livrés à eux-mêmes

L’équipe de Côte d’Ivoire de football devant participer aux Jeux olympiques Tokyo 2020, se rend dans la capitale japonaise ce samedi 17 juillet, avec le reste de la délégation ivoirienne.  Livrée à elle-même à cause d’une mauvaise organisation de l’instance compétente, la bande à Soualiho Haïdara tentera de faire bonne figure dans un cafouillage total. Sans match de préparation, de quoi seront réellement capables les Éléphants face aux meilleures formations du monde ?

Qualifiée pour le deuxième tournoi olympique de son histoire (après 2008), la sélection ivoirienne de football part à Tokyo sans match de préparation. En seulement 10 jours de regroupement, elle ne s’est contentée que d’une petite rencontre amicale face à la modeste équipe d’Abidjan City, évoluant en D3. Piteux constat.

LIRE AUSSI – JO 2020 : Sans réelle préparation, les Éléphanteaux se contentent de 10 jours à Songon avant le départ pour Tokyo

Non seulement, aucun plan B n’a été prévu pour sauver les meubles après l’annulation du match-test face à la France initialement prévu le 8 juillet, mais la tournée asiatique devant servir d’un excellent cadre de préparation à nos joueurs a été supprimée. Aucune explication n’a été fournie dans le second cas. Mais le constat est clair ; la mauvaise organisation du comité de normalisation (CN-FIF), premier responsable de toutes les questions liées au football ivoirien, a eu un impact important sur cette équipe du fait qu’elle ne s’est pas préparée convenablement.

Ainsi, malheureusement, les garçons de Soualiho Haïdara qui n’ont plus joué ensemble depuis la finale de la CAN 2019 (perdue contre l’Egypte) n’auront pas l’occasion de jauger leur niveau avant d’aborder la plus prestigieuse des compétitions sportives. Une situation inquiétante qu’a d’ailleurs souligné Eric Bailly, l’un des cadres de la sélection A, qui accompagnera les jeunes à Tokyo.

« C’est toujours mieux de jouer des matches amicaux avant une telle compétition. Mais déjà que tout a été annulé, je pense que le plus important c’est de se concentrer sur les entraînements, essayer d’oublier ce contretemps et passer à autre chose. Il faut juste être prêt pour les JO et aborder bien le premier match », nous a-t-il confié.

Pourtant, les adversaires des Eléphants : l’Arabie Saoudite (22 juillet), nation qui monte en puissance ainsi que l’Allemagne (25 juillet) et le Brésil (28 juillet), deux grosses pointures du football mondial, se sont préparés dans des conditions optimales sanctionnées par des matches amicaux. Leurs fédérations ont mis à leur la disposition tous les moyens afin de réaliser le meilleur parcours possible. Ce qui n’a pas été réellement le cas sous nos cieux.

De quelles armes disposent alors la Côte d’Ivoire pour faire face à ces équipes ? Que vaut cette formation espoir ? Les Eléphants partent à ces jeux livrés à eux-mêmes. Le chemin sera long. La compétition sera très rude. Mais nous croyons en la témérité de nos garçons. Bonne chance aux Eléphants.

 

Alex K.Payne

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Editorial

copie impossible