Connect with us

Autres Sports

Côte d’Ivoire : le point sur les infrastructures sportives en construction

Après avoir décrété 2023 année de la jeunesse, le Président de la République, Alassane Ouattara a annoncé l’accélération de la construction d’infrastructures sportives et récréatives pour faire du sport, un créateur d’opportunités et de richesses.

Un esprit sain, dans un corps sain. Le sport fait partie des secteurs sur lesquels le gouvernement va s’appuyer pour donner du contenu à l’année 2023 qui a été décrétée année de la jeunesse. En effet, l’accélération de la construction d’infrastructures sportives et récréatives fait partie des actions prévues pour renforcer et accélérer le dispositif d’accompagnement des jeunes en 2023.

« Le Président de la République attend de nous beaucoup d’initiatives et de célérité dans la mise en œuvre de notre programme, pour donner corps à la Côte d’Ivoire solidaire », a indiqué le ministre des Sports, Claude Paulin Danho. Selon lui, 10 mini-complexes multisports dénommés « Agoras » sont en voie d’achèvement dans les communes de Yopougon, Abobo, Attécoubé, Port-Bouët, Béoumi, Dimbokro, Touba, M’batto, Guiglo et Boundiali.

LIRE AUSSI – Pose de la première pierre de la piscine olympique d’Abobo

Inscrits dans le plan national de développement du ministère ivoirien des sports, qui prévoit, à terme, de développer 91 complexes sportifs multifonctionnels de proximité sur tout le territoire national, ces projets pour l’année 2023 ont pour coût global pour l’année 2023 la somme de 10 976 000 000 FCFA sur financement extérieur, c’es-à-dire le Trésor français. Ces complexes seront construits sur le modèle de l’agora de Koumassi inauguré le 21 décembre 2019, par le Président français Emmanuel Macron. Un centre sportif qui comprend des terrains multifonctionnels modulables en scènes pour accueillir des concerts ou des pièces de théâtre.

Au-delà de la pratique du sport, l’Agora a également pour but de faciliter l’accès à l’éducation, et à la santé et de développer l’entrepreneuriat et l’insertion des jeunes. Elle est aussi un modèle pour la ville durable. Pour le ministre des Sports, l’Agora apporte une valeur ajoutée au développement du pays.

« Le sport occupe sainement la jeunesse. Il permet aux Ivoiriens d’améliorer leur santé par la pratique régulière du sport. Il contribue à lutter contre la délinquance juvénile, l’exode rural et l’immigration clandestine », a-t-il dit.

Cette année, entre autres projets, quatre piscines olympiques et deux complexes omnisports seront construits dans les communes d’Abobo, Attécoubé, Marcory et Yopougon pour un coût global de 16 milliards de FCFA financé par l’État de Côte d’Ivoire.

193 infrastructures sportives de proximité

L’année 2023 verra également le lancement des travaux de construction de 193 infrastructures sportives de proximité dans les capitales régionales, départementales et communales sur toute l’étendue du territoire national dans le cadre du Programme de Réhabilitation d’Équipement et de Construction des Infrastructures Sportives (Précis spécial), en vue de rapprocher les populations des lieux de pratique sportive. Le montant global du programme est estimé à plus de 45 milliards de FCFA. A fin décembre 2023, ce projet sera à 50% de taux d’exécution.

Avec tous ces grands chantiers, le sport sera une niche de richesse, de création d’opportunités pour les jeunes afin de favoriser leur épanouissement. Facteur de rassemblement, le sport sera une source de renforcement de la citoyenneté, aidant à renforcer le tissu social et la cohésion en Côte d’Ivoire.

 

Alex K.Payne

Source : gouv.ci

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Autres Sports

copie impossible