Connect with us

Football

Association des footballeurs ivoiriens : Zoro Marc officialise la création d’un nouveau syndicat

L’information est enfin officielle : une nouvelle association pour les footballeurs professionnels ivoiriens a été créée au lendemain de la mise en garde de l’AFI par la FIFpro. L’ex-international ivoirien Zoro Marc a pris les commandes.

L’ancien footballeur ivoirien Zoro Marc a officialisé la naissance de l’Union des Footballeurs Professionnels de Côte d’Ivoire en abrégé UFPCI, ce lundi 24 octobre 2022 au cours d’une conférence de presse. Une association de droit ivoirien dont la mission est de défendre les droits et de veiller au strict respect des contrats des footballeurs professionnels de Côte d’Ivoire.

 »A juste titre, elle s’engage fermement à améliorer les conditions de vies des joueurs, à s’assurer du respect de leurs contrats de travail par les clubs, à leur garantir une sécurité sociale et enfin à prendre en compte le football féminin de Côte d’Ivoire. Le rayonnement du football dans notre pays nécessite une implication de tous », a expliqué Zoro Marc.

L’UFPCI pour remplacer l’AFI ?

La création de l’UFPCI naît après que le Camerounais Geremi N’jitap le Président de la Fédération international des footballeurs professionnels (FIFpro), ait lancé des piques à l’AFI. Mercredi 5 octobre 2022, à l’occasion d’une sensibilisation des jeunes des centres de formation de la commune, dans le cadre de la « Campagne contre les risques d’une émigration mal préparée », le patron du syndicat des footballeurs africains s’est en effet montré sans pitié.

Ce qui est reproché à l’AFI

 »Sachez que je suis africain. La Côte d’Ivoire est une très grande nation de football. On a besoin de représentant digne qui respecte ou qui remplit toutes les conditions ou les directives de la FIFpro. Sachez qu’à la FIFpro, ce n’est pas le nombre, c’est la qualité. Parce que nous savons que le footballeur, c’est la matière première. Et c’est de celui-là qu’on prend soin », disait la légende du football camerounais.

L’AFI avait alors répondu affirmant qu »’une telle allégation apparaît à tout point de vue, comme un manque de respect flagrant à l’endroit de notre Institution qui, depuis 2009, travaille avec ses dirigeants, à la défense des Droits et Intérêts des footballeurs ivoiriens ». Un manque de respect, également, à l’Etat de Côte d’Ivoire qui, à travers son Ministre de l’intérieur, reconnait l’existence légale de l’AFI et de ses dirigeants. Par conséquent, la Direction de l’AFI s’insurgeait contre cet agissement  »aux antipodes des valeurs de la FIFPRO ».

Il est notamment reproché à l’AFI de ne pas avoir soutenu l’ancien capitaine de la sélection de Côte d’Ivoire Didier Drogba un des membres fondateurs, durant l’élection présidentielle de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Pourtant, il était censé recevoir le parrainage d’office selon les textes de l’association.

 

Par la Rédaction

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Football

copie impossible