Connect with us

Editorial

JO 2021 (foot) : Soualiho Haïdara, grand artisan de la qualification des Eléphants

La qualification de la Côte d’Ivoire pour les quarts de finale des JO 2021 porte aussi la marque de son sélectionneur Soualiho Haïdara. Le coach a su tirer le meilleurs de ses joueurs qui ont réussi un premier exploit malgré une mauvaise préparation. Voici comment il a procédé.

« Je sais quel discours tenir pour galvaniser les garçons »… dixit Soualiho Haïdara, après l’annulation du match amical contre la France et de la tournée asiatique devant servir de préparation aux JO 2021. L’opinion publique était sceptique : comment une équipe dont la préparation a été bâclée par une mauvaise organisation du comité de normalisation, se comporterait dans un groupe où figuraient le Brésil, l’Allemagne et l’Arabie Saoudite.

Mais dans une poule très relevée, Haïdara a su tenir le bon discours pour permettre à ses joueurs de garder le moral à toute épreuve. Le principal allié de ses garçons fût en effet, le mental. Le Brésil qui a atomisé l’Allemagne et l’Arabie Saoudite a buté sur de solides Ivoiriens (1-1). Idem pour la sélection allemande qui, malgré son envie de remporter enfin l’or après avoir perdu la finale en 2016, n’a pas réussi à venir à bout de ces Eléphants dont le patrimoine était très bien gardé.

Yves Dabila et ses partenaires ont démontré qu’ils n’avaient pas l’intention de juste figurer. Grâce à leur témérité, leur rage de vaincre et surtout leur envie de porter le plus haut possible le drapeau de leur nation, les Eléphants olympiques sont sortis indemnes, voire miraculés d’une locomotive qui menaçait de leur faire vivre l’enfer.

Haïdara contre l’Arabie Saoudite. (Photo par Baptiste Fernandez/Icon Sport via Getty Images).

L’ancien coach de Gagnoa a su en gros, faire ressortir le meilleur de ses joueurs. Il leur a fait en partie prendre conscience de leur potentiel. Pas question pour ses joueurs de se laisser impressionner par des grosses pointures mondiales. Un travail remarquable a été fait dans ce sens.

Dans le jeu, l’on a parfois senti quelques manquements dans les choix tactiques de Haïdara. Certes. Mais sa qualité de meneur d’hommes a fortement payé. Et il a été aidé également dans sa tâche par le trio d’ainés Gradel-Kessié-Bailly, des compétiteurs de haut niveau, qui ont tiré leurs cadets vers le haut.

Si Soualiho Haïdara est le grand artisan de la qualification des Eléphants, il était pourtant menacé par une éjection de son poste au profit de Patrice Beaumelle qui souhaitait secrètement prendre les rênes de la sélection olympique, selon nos informations. Mais la mobilisation autour de ce coach peu bavard mais très efficace, a permis son maintien sur le banc des Eléphanteaux.

Enfin, sortie du groupe D, la Côte d’Ivoire a disputé en quelques sortes ses matches de préparation. Désormais, un autre challenge l’attend. Se diriger progressivement vers le podium. Le prochain adverse : l’Espagne. Date de la rencontre: le 31 juillet.

Dans nos prochaines publications, analyserons la prochaine affiche. Pour l’heure, finissons de savourer la qualification miraculeuse des Eléphants. Une victoire est acquise. Haïdara a fait du bon boulot. Bravo à toi coach. Et bonne chance pour la suite.

 

Alex K.Payne

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Editorial

copie impossible