Connect with us

Football

Eléphants : test grandeur nature pour Beaumelle face aux Black stars

Le 8 février 2015, la sélection de Côte d’Ivoire battait le Ghana en finale de la Coupe d’Afrique. Six ans plus tard, les Eléphants retrouvent les Black stars pour un affrontement amical. Un derby ouest-africain qui apparaît comme le premier gros test de Patrice Beaumelle, nommé sélectionneur de la Selephanto le 4 mars 2020. Coup d’envoi ce samedi 12 juin à Cape Coast.

Au terme d’une longue séance de tirs aux buts, Copa Barry arrête le penalty de Brimah Razack, puis transforme le sien. Explosion de joie au stade de Bata, en Guinée-Equatoriale. Nous sommes bien le 8 février 2015. Les Ivoiriens débordent de joie. Leur nation qui vient de battre le Ghana est championne d’Afrique pour la deuxième fois.

Six ans plus tard, la sélection ivoirienne retrouve la sélection des Black Stars en amical. La rencontre est prévue ce samedi 12 juin à Cape Coast. Même si dans son histoire elle a été plus souvent battue par le rival que l’inverse (13 victoires du Ghana contre 7 victoires de la Côte d’Ivoire), la Selephanto peut néanmoins se targuer d’avoir remporté ses deux trophées continentaux face au Ghana, à chaque fois aux tirs au but.

Can 2015 : la Côte d'Ivoire remporte la finale, 23 ans après son premier trophée - Abidjan.net

L’équipe de Côte d’Ivoire vainqueur de la CAN 2015 contre le Ghana.

Gros test de Beaumelle

Ce match, c’est surtout le premier gros test de Patrice Beaumelle qui affronte une grosse nation de football africain, sans manquer de respecter aux Malagaches, Ethiopiens, Nigériens et Burkinabè. La Belgique et le Japon bien que n’ayant pas aligné leurs cadres, étaient de sérieux adversaires, mais se frotter au Ghana a quelque chose de plus excitant puisqu’il s’agit d’une bataille entre deux pays voisins, pour la suprématie et pour la fierté.

Beaumelle dont le bilan à mi-parcours avec les Eléphants s’élève à 4 victoires, 2 nuls et 1 défaite va devoir démontrer qu’il peut être capable de battre un cador du continent. La sélection du Ghana a certes perdu deux de ses cinq derniers matches (le dernier en date contre le Maroc). Mais elle reste une équipe difficile à manoeuvrer.

 

Revoir ses choix et faire preuve de rigueur

L’ancien sélectionneur du Maroc devrait alors faire montre de plus rigueur envers ses joueurs, sur le terrain. Lors du match contre le Burkina par exemple, il n’a pas su ordonner le remplacement de Sangaré Ibrahim qui était censé céder sa place au milieu de terrain Aka Serge Arnaud (Gouna FC, Egypte) l’un des nouveaux joueurs convoqués en sélection. Le technicien français devrait également faire preuve de discernement dans ses choix. Pour avoir plus de chances de battre une équipe comme le Ghana, il est indispensable de gagner ses duels physiques et tactiques dans le milieu de terrain.

Christian Kouamé, Sinaly Diomandé, Sangaré Ibrahim et Wilfried Singo.

Le défenseur central Odilon Kossonou qui est drôlement utilisé en numéro 6 par Beaumelle ne rassure pas à ce poste. Il peine notamment à remonter les ballons vers l’attaque. Sa lenteur pose problème également. Aka Serge Arnaud, joueur aux qualités techniques irréprochables et doté d’une bonne capacité d’endurance et de vitesse devrait mieux opérer devant leur défense et servir d’intermédiaire entre l’arrière-garde et le milieu. Connu pour sa capacité à évoluer box-to-box (expression désignant un milieu de terrain capable de défendre dans sa propre surface de réparation et d’aller marquer un but dans la surface de réparation adverse, ndlr), il devrait permettre à Franck Kessié de jouer sereinement plus haut. Soro Ismaïla, joueur physique et doué techniquement mérite lui aussi une chance.

Lago Junior qui a laissé entrevoir d’énormes lacunes dans son jeu, notamment ses difficultés à percer les défenses adverses, devrait être laissé sur le banc au profit d’un Jérémie Boga beaucoup plus percutant. La défense qui n’a enregistré qu’un seul clean sheet (match sans encaisser de but) en sept rencontres, est également à revoir.

Arrivé sur le banc ivoirien avec beaucoup d’humilité, Beaumelle a su donner la chance à un maximum de joueurs. Ses capacités à déceler des talents et à faire régner l’entente dans un groupe sont unanimes. Mais dans le jeu, beaucoup reste à faire, notamment sur le plan tactique. A coup sûr, un résultat positif contre le Ghana lui donnerait plus de crédit. A lui de réussir son test.

 

Par Alex K. Payne

COMMENTAIRES
2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Éléphants : Beaumelle confiant avant le choc contre le Ghana – ami-sportif.com

  2. Pingback: Eléphants – Patrice Beaumelle : quel jugement un an après ? – ami-sportif.com

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Football

copie impossible