Connect with us

Editorial

Serge Gnabry, une star est née

Serge Gnabry, une star est née

Juillet 2011, Serge Gnabry débarque à Arsenal en provenance du VFB Stuttgart. Mais il ne parvient jamais à s’imposer dans le club de Londres. En trois saisons, il ne joue que 18 matches. Conséquence, il est transféré au Werder de Brême avant de poser ses valises au Bayern de Munich en 2017.

Depuis lors, l’ailier de 25 ans né d’un père ivoirien et d’une mère allemande ne cesse de progresser. Pour bon nombre d’observateurs, il est perçu comme un joueur d’avenir. La sélection de Côte d’Ivoire tente même de l’attirer, mais le natif de Stuttgart préfère de loin la Mannschaft.
Au Bayern, sa capacité à jouer sur tout le front de l’attaque et son aisance des deux pieds lui valent d’obtenir toute la confiance de ses dirigeants. A raison, puisqu’il est aujourd’hui indispensable à son équipe.

Avant la trêve, Gnabry signe un quadruplé mémorable contre Tottenham et un doublé face à Chelsea en Ligue des champions. Mais il ne semble pas avoir perdu ses bonnes habitudes depuis la reprise de la compétition. Gnabry trouve de nouveau le chemin des filets lors de l’humiliation infligée au FC Barcelone avant de s’offrir un nouveau doublé face à Lyon. Son bilan dans la compétition européenne : 9 buts en 9 matches et une troisième place au classement des buteurs.

Ce dimanche, en finale face au PSG, c’est encore par la C1 qu’il souhaite s’inviter à la table des grands. Il est même à un match de rejoindre Arjen Robben, vainqueur du trophée en 2013 et dont il est considéré comme le successeur au Bayern. L’éclosion d’une future star du ballon rond ?

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

autres articles sur Editorial

copie impossible