Connect with us

Rétro Sport

Rétro : Le bel hommage du Président Houphouët à Gabriel Tiacoh, premier médaillé olympique ivoirien (vidéo)

Aujourd’hui la Côte d’Ivoire compte plusieurs athlètes de haut niveau tels que Marie-José Ta Lou, Muriel Ahouré, Gbagbi Ruth ou encore Cheick Cissé, premier sportif ivoirien à remporter une médaille d’or aux Jeux olympiques. Mais avant lui, Gabriel Tiacoh a honoré son pays en devenant le premier athlète ivoirien médaillé olympique. Il a obtenu l’Argent en 1984 à Atlanta sur 400 mètres. Il était âgé de 22 ans.

Les premières pages de l’histoire de l’athlétisme ivoirien

Gabriel Tiacoh est né le 09 février 1963 à Abidjan. Il débute très tôt sa carrière à l’âge de 13 ans en France. Il avait des aptitudes de grand athlète jamaïcains, son talent était indéniable. Il remporte plusieurs titres de champions de France junior et universitaire. Lors de la finale de 400 mètres des jeux olympique aux Etats Unis en 1984, le jeune athlète ivoirien âgé de 21 ans, Gabriel Tiacoh ne sais pas qu’il écrira les premières lignes de l’athlétisme ivoirien.

Film de la finale du 400 mètres

L’athlète ivoirien partira du couloir 7, après le coup d’envoi Gabriel rate ses premières foulées, mais se relance après les 100 premières mètres, Gabriel Réussit à revenir dans le coup. Il termine la course en beauté à la deuxième place avec la médaille d’argent, une première dans l’histoire de l’athlétisme ivoirien. Gabriel Tiacoh inscrit le nom de la Côte d’Ivoire parmi les nations africaines médaillées aux jeux Olympiques.

A son retour, Tiacoh et les autres athlètes qui ont participé à la compétition sont accueillis avec les honneurs. Le Président Félix Houphouët-Boigny offre au médaillé la somme de 20 millions CFA en plus de prendre en charge ses frais d’études aux Etats-Unis. Il offre également la somme de 5 millions CFA à sa mère et 10 millions CFA aux autres athlètes.

Malheureusement, Gabriel Tiacoh décède d’une méningite le 04 Avril 1992 à Atlanta à l’âge de 29 ans. Il laisse un héritage aux générations futures qui profitent des marques qu’il a laissées. Si aujourd’hui nous sommes heureux d’avoir Marie-José Ta Lou, Muriel Ahouré, Cissé Arthur et bien d’autres, Gabriel Tiacoh reste celui qui a tracé la voie et demeure une légende africaine.

Le palmarès de Gabriel Tiacoh

-Recordman d’Afrique sur 400 mètres en 44s 54 en 1984
-Recordman d’Afrique sur 400 mètres 44s32 en 1986
-Recordman d’Afrique sur 400 mètres 44s30 en 1986
-Recordman d’Afrique sur 300 mètres 31s76 en 1986 record battu en 2015
-Champion d’Afrique sur 400 mètres en 1986 et 1989
-Champion des premiers jeux sur 400 mètres de la francophonie au Maroc en 1989
-Champion de France sur 400 mètres en 1982, 1983 et 1984.

 

 

 

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

tecno

autres articles sur Rétro Sport

copie impossible