Connect with us

Autres Sports

Sport en milieu scolaire : l’Oissu présente sa nouvelle vision

L’Office ivoirien des sports scolaires et universitaires (OISSU), a présenté le concept actualisé de ses missions, en prélude au lancement de sa saison sportive 2022-2023. C’était au cours d’un séminaire organisé au Collège catholique saints martyrs de l’Ouganda de Man, vendredi 14 octobre 2022. L’office a également sensibilisé l’ensemble de ses partenaires sur sa mise en œuvre.

Ce séminaire qui a suscité un engouement des acteurs impliqués dans l’organisation des compétitions scolaires dans la région du Tonkpi, a été l’occasion pour le directeur général de l’OISSU, Koné Mamadou Souleymane, de créer le contact direct avec tous ses collaborateurs et partenaires dans la perspective d’une meilleure implication de tous, dans la mise en place en qualité et en massification du sport scolaire.

La nouvelle vision de l’Oissu

L’OISSU a dévoilé sa vision de l’organisation des nouvelles compétitions et donné quelques orientations aux acteurs terrains. L’instance dirigeante du sport scolaire et universitaire veut une massification de la pratique.

« Aujourd’hui, il a été question de dire aux chefs d’établissements, à tous les acteurs locaux qu’il faut que l’avènement de ce sport scolaire massif quotidien soit une réalité dans chaque établissement par la mise en place des compétitions interclasses, inter promotions, compétitions amicales et d’accéder au premier niveau des compétitions départementales, régionales, de district et au niveau de la ligue », a relevé, M. Koné.

Par ailleurs, il a expliqué que le sport à l’école est une obligation qui est faite à tous les chefs d’établissements et qu’il est du devoir de chacun “d’assurer ce droit aux élèves car le sport est une donnée culturelle, universelle pratiquée partout et qui permet à l’enfant d’accéder à la performance là où il se trouve”.

Pour l’organisation des compétitions, l’OISSU attend seulement des établissements qu’ils disposent du matériel didactique et pédagogique. Le reste, à savoir tout ce qui est compétition inter établissements et qui entraine un déplacement, une nuité ou plusieurs, les soins et repas sont du ressort de l’OISSU.

L’arbitrage des compétitions sera assuré par les enfants sous l’encadrement des comités régionaux d’arbitrage.

Les chefs d’établissements, professeurs et encadreurs sportifs gardent espoir que tout ira pour le meilleur après la rencontre avec le directeur général de l’OISSU.

« Il faut dire que franchement qu’on avait pas beaucoup d’informations, mais à l’issue de cette petite rencontre avec le directeur général, nous sommes pleinement informé et nous sommes plus outillé », a laissé entendre un encadreur de sport, Niangoran Elie.

L’Oissu en chiffres

Pour sa part, le Secrétaire général de préfecture, Bah Yao André, représentant le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, a sollicité l’implication de tous, et en particulier, les collectivités territoriales, pour une réussite des compétitions de l’OISSU dans la région et “permettre aux enfants de grandir dans de bonnes conditions et grandir sainement à travers le sport”.

Après des années de désintérêt, les compétitions de l’Office ivoirien des sports scolaires et universitaires (OISSU) renouent avec l’engouement avec la mise en place d’ une nouvelle stratégie qui implique élèves, étudiants et autres acteurs partenaires terrains. Elle compte, fort de son développement actuel, 89 délégations sportives sur toute l’étendue du territoire nationale et enregistre, 89 ligues, trois fédérations et 2.874 associations sportives réparties dans 32 régions du pays.

 

Avec AIP 

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Autres Sports

copie impossible