Connect with us

Football

JO 2021 (foot) : coupables de grosses erreurs défensives, les Eléphants prennent la porte

Énorme désillusion ! La sélection de Côte d’Ivoire a été sèchement battue par l’Espagne (2-5) ce samedi 31 juillet, au stade de Miyagi, en quarts de finale des JO 2021. Pourtant, les Éléphants tenaient en main leur qualification pour le dernier au terme du temps réglementaire. Mais deux grossières erreurs ont précipité la chute. Une défaite qui sera sûrement difficile à digérer.

Dieu pardonne, mais le foot non. La Côte d’Ivoire a coulé face à l’Espagne en demi-finales des JO 2021 ce samedi 31 juillet au stade de Miyagi, à cause notamment d’énormes erreurs défensives. Deux buts offerts sur un plateau d’or à la Rojita lui a permis de revenir au score à deux reprises, alors que la sélection ivoirienne tenait en main sa qualification.

Le film du match

Sortie miraculeusement de son groupe, la Côte d’Ivoire abordait ce match avec beaucoup de sérénité. A aucun moment, la panique ne s’est faite ressentir dans le camp ivoirien malgré une domination espagnole. Les Éléphants ont d’ailleurs ouvert le score après 10 minutes. Sur un centre de Max-Alain Gradel, Eric Bailly a poussé le ballon du pied gauche dans les filets adverse pour donner l’avantage aux siens (0-1, 10e). Mais la sélection ivoirienne en manque de concentration a commis quelques erreurs défensives lourdes de conséquences.

La Côte d’Ivoire tenait sa qualification au terme du temps réglementaire.

Sur un centre en sa direction délivré par Juan Miranda, Wilfried Singo décide de contrôler le ballon de la poitrine pour permettre à Tapé Ira de récupérer le cuir. Seulement, il n’a pas su surveiller ses arrières et s’est laissé surprendre par David Olmo qui l’a doublé sur l’action pour égaliser (1-1, 30e). Les deux équipes sont rentrées aux vestiaires à égalité.

Des erreurs lourdes de conséquences

Pendant les 45 dernières minutes, la Rojita a continué d’assoir sa domination sur la Selephanto qui est pourtant arrivée à tenir bon. Après qu’un but de Miranda soit refusé pour une position de hors jeu, les Éléphants ont même repris l’avantage. Gradel, sur une belle action individuelle a délivré un joli tir qui a atterri dans les cages de Simon Unai. Les portes des demi-finales s’ouvrèrent grandement (1-2, 90e) mais dans la foulée, la Côte d’Ivoire a concédé l’égalisation après une nouvelle erreur grossière de la défense.

 

Eboué Kouassi a laissé drôlement filer un ballon qu’il avait la possibilité de repousser de la tête. Le comble c’est que derrière, ni Eric Bailly, ni Yves Dabila n’ont su réagir. Ainsi, Rafa mir (à peine rentré en jeu) a profité de ce cafouillage pour pousser le ballon dans les buts de Tapé Ira (2-2, 93e).

Une énorme désillusion !

En prolongations, l’Espagne a bénéficié d’un pénalty après une main dans la surface ivoirienne pour mener au score. Mikel Oyarzabal a pris à contre pied Tapé Ira (3-2, 98e). Rafa Mir s’est offert ensuite un doublé (4-2, 117e) et (5-2,120e), scellant ainsi la descente aux enfers de nos compatriotes. Les hommes de Soualiho Haïdara ont concédé une défaite amère et qui aurait pu être évitée, tant cette formation espagnole semblait plus que prenable.

Une victoire aurait permis à la Côte d’Ivoire d’accéder à une qualification historique pour le dernier carré. Il a fallu malheureusement un manque de communication, des incompréhensions et de nombreuses erreurs pour renverser la situation. La qualification était à leur portée. Mais les garçons ont tout gâché. La course au podium s’arrête là. Les Éléphants ont payé cher leurs errements. Ils ne devront s’en prendre qu’à eux-mêmes sur ce coup. Dommage. Mais bravo tout de même à nos soldats pour ce beau parcours.

 

Alex K.Payne

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Football

copie impossible