Connect with us

Athlétisme

Athlétisme : la Fédération donne la réplique après les accusations d’Atse Herrera

Après le coup de gueule du coureur Aste Herrera Jonathan, la fédération ivoirienne d’athlétisme (FIA) répond aux accusations dans un communiqué et recadre l’Athlète. Elle affirme qu’« en Côte d’Ivoire, l’octroi des bourses aux Athlètes de haut niveau est soumis à des critères connus des sportifs à travers leurs fédérations respectives ».

Aste Herrera taclé sur ses performances par la fédération

Aste Herrera s’était exprimé dans un poste sur les réseaux sociaux dans lequel il déplorait le manque d’accompagnement et des décisions arbitraient concernant les bourses de la fédération à son égard. Il a été précisé dans le communiqué que « les performances de Aste Herrera Jonathan permettent de comprendre pourquoi ce dernier n’est pas éligible à la bourse d’Etat ». Pour la fédération, il faut remplir certains critères pour pouvoir prétendre avoir les bourses, des critères que Aste Jonathan ne remplirait pas.

Le recadrage de la FIA

Selon la fédération il faut : Etre de nationalité ivoirienne, avoir obtenu une médaille à une compétition qualificative des jeux olympique, avoir une performance qualificative aux jeux olympique, avoir été sélectionné au moins une fois en équipe nationale (Janvier 2021 à Mars 2022), ne pas être sous sanction disciplinaire, n’avoir pas été contrôlé positif au dopage.

Plusieurs raisons selon la fédération ivoirienne d’Athlétisme justifient que Aste Herrera n’ai pas reçu de bourse : « il n’a jamais réalisé les minimas d’un championnat d’Afrique de sa catégorie, ni aux jeux africains, ni aux jeux de la Francophonie. Il ne figure pas dans les bases de données de 2020, 2021, 2022 et 2023 de la fédération ivoirienne d’Athlétisme ».

LIRE AUSSI – Athlétisme : le coup de gueule du coureur ivoirien Aste Herrera contre les autorités sportives

La FIA poursuit en ajoutant que « En 2019, la fédération ivoirienne d’Athlétisme venant de le découvrir, une chance lui a été donnée de se mesurer et de s’évaluer à ses adversaires aux jeux africains du Maroc. Malheureusement il a terminé loin des autres. Faute de performances depuis cette date de 2019, il n’a pris part à aucun moment, à des compétitions lui donnant droit à une bourse » a-t-il été déclaré.

La fédération a voulu rappeler aux athlètes leurs responsabilités au respect du drapeau national en évitant les propos et comportements tendancieux qui pourraient entacher le rayonnement de la Nation.

 

Séphora Chance

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Athlétisme

copie impossible