Connect with us

Coupe du monde

« je ne suis pas content de ça… » : les danses des Brésiliens agacent Roy Keane !

L’équipe du Brésil fait une bonne compétition avec des résultats magnifiques. Considérée comme l’un des grands favoris au sacre final pour une sixième étoile, la Seleçao rejoint les quarts après sa victoire 4-1 face au Japon, ce lundi 05 décembre 2022.

La facilité avec laquelle les joueurs brésiliens ont écrasé leurs adversaires a quelque peu fait place à un laisser-aller des joueurs et du coach Tite qui ont célébré chacun de leurs buts par des pas de danses. Ce qui n’a pas plu à l’ancien joueur anglais de Manchester United, Roy Keane .

Keane tacle les Brésiliens

« Je ne peux pas croire ce que je vois, je ne peux pas croire ce que je regarde. C’est comme regarder un Strictly Come Dancing (une danse avec les Star Britannique). Je n’aime pas ça. Les gens disent que c’est leur culture. Mais je pense que c’est vraiment manquer de respect à son adversaire. Il y a eu quatre buts, ils l’ont fait à chaque fois. La première célébration ne me dérange pas tellement, c’est celle d’après quand le manager s’en mêle. Je ne suis pas content de ça. Je ne pense pas que ce soit bon du tout ». a rouspété le consultant lors de l’émission de la coupe du monde sur ITV.

Après le match en conférence de presse, le sélectionneur brésilien Tite s’est rendu compte de l’excès de la célébration et a voulu éteindre la polémique.

« Je fais très attention parce qu’il a toujours les mauvais esprits qui vont prendre ça comme un manque de respect. C’est pour ça que je cache un peu. Je sais là la visibilité qu’il y a. il y a la caméra. Je ne voulais pas qu’il ait une autre interprétation que ma joie pour le but, l’équipe, la performance. Pas de manque de respect pour l’adversaire », affirmait le coach.

Le Brésil jugé trop arrogant dans son comportement

Cette polémique avait déjà commencé dès le début de compétition lorsque le joueur brésilien Neymar avait brodé une 6e étoile sur son short, ce qui n’a pas été bien perçu par les journalistes et observateurs.

Le joueur avait réagi : « quand j’ai mis la sixième étoile, ce n’était pas pour manquer de respect aux adversaires. Mais pour montrer ceux pourquoi on est là. C’est un rêve, un objectif de toute une équipe. Ce rêve est un peu plus près », a déclaré le numéro 10.

 

Séphora Chance

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Coupe du monde

copie impossible