Connect with us

Autres Sports

Karaté – Shotokan : l’équipe de Côte d’Ivoire participe au premier championnat d’Afrique SKIK

Me Nicolas Tanoh, le Président de Shotokan Karaté- Do International Fédération République de Côte d’Ivoire (S.K.I.F -RCI) a annoncé au cours d’une conférence de presse, un stage international SKIF couplé au premier championnat d’Afrique de la discipline. Ils vont se tenir au Nigeria à Lagos, du 7 au 11 septembre.

Le message du président

Ces stages ponctués de cours techniques et de passage de grade se tiendront avec Manabu Murakami Shuseki Shihan avec Shihan Akpalu Kodjo et Sensei Nicolas Tanoh qui animeront le séminaire.

« Nous voulons renouer avec Tokyo après la pandémie du Covid 19 et évaluer le niveau des pratiquants de l’Afrique de l’ouest. Il y a également le volet échange culturel », a indiqué Sensei Nicolas Tanoh qui dévoilait les objectifs de ces stages. Des stages qui mettront en lumière les valeurs de « solidarité et d’union » partagées par la S.K.I.F. Avant le cap sur le pays de Jay Jay Ockocha, du 5 et 6 septembre au Accra Sports Stadium, au cœur du Ghana à Accra dans sa capitale.

La première délégation ivoirienne quitte Abidjan le 03 septembre quand la deuxième partira le 04 pour rallier Accra la capitale ghanéenne. Le retour de cette double expédition est prévu le 12 septembre. Soulignons que la Côte d’Ivoire rêve d’un parcours honorable à ce premier championnat d’Afrique SKIF. Une compétition qui se déroulera en Kata et Kumitte par classe d’âge. Accra entend mobiliser plus de 200 participants. Un pari qui pourrait être tenu avec la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Bénin, le Togo ainsi que le pays hôte.

200 participants attendus

Avec les inscriptions qu’on a, pour le Ghana on est à plus de 200 participants. Au Nigeria, on vise bien plus que ça avec des pays comme le Niger, le Cameroun, le Congo qui pourraient rejoindre Lagos », nous apprend Sensei Nicolas Tanoh qui poursuit avec cet appel.

Sensei Tanoh Nicolas sera l’un des instructeurs lors de ses deux stages internationaux. Il se félicite de cette première messe et rêve loin pour ce championnat d’Afrique. « Aucun africain ou pays africain n’a pu participer à ce jour à un championnat du monde SKIF. Parce que nous ne sommes pas encore arrivés à ce stade », a regretté Me Nicolas Tanoh avant d’ajouter. « Apprendre à organiser un championnat d’Afrique en présence du chef suprême du Shotokan, c’est pour nous une école. Dans trois ans quel que soit le pays hôte, nous avons des acquis. Car, nous allons former des arbitres aux règlements SKIF, nous allons également former des athlètes aux règlements SKIF et nous pouvons chacun dans son pays avoir une équipe nationale SKIF(…) ». Et de révéler le principal challenge de cette compétition.

« L’objectif principal c’est qu’au prochain championnat du monde, nous ayons des équipes africaines et même ouest-africaines avec des champions. Avec les valeurs que nous avons, si nous sommes bien encadrés, c’est sûr que nous aurons des champions africains et ivoiriens ». Après la République Tchèque qui a abrité le dernier championnat du monde, l’identité du prochain pays hôte en 2024 sera connu au séminaire international prévu en 2023.

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Autres Sports

copie impossible