Connect with us

Football

Son retrait de la Team Drogba et le choix de Sory Diabaté… Eugène Diomandé dit tout !

Eugène Diomandé est sorti de son silence après avoir annoncé publiquement ce vendredi 26 novembre, son entrée dans l’équipe de campagne de Sory Diabaté en vue de l’élection présidentielle de la fédération ivoirienne de football (FIF). Une décision qui intervient près d’un an après son retrait de l’équipe de Didier Drogba avant de se retirer plus tard. Pourquoi un tel revirement de situation ? Le président du Séwé Sports de San-Pedro, a fait le grand déballage.

« J’ai discuté avec les trois candidats (Didier Drogba, Idriss Diallo et Sory Diabaté). Malgré les réticences, j’avais opté pour Didier Drogba. Je connaissais bien Sory, il portait en lui les gènes d’une reconstruction, mais pour des raisons personnelles, j’ai cédé à la pression. Didier Drogba incarnait à ce moment là aux yeux des sportifs celui qui pouvait apporter le renouveau. Il était un candidat neuf avec un carnet relationnel très riche », a déclaré Eugène Diomandé.

« Malgré nos divergences, je reconnais que Sory Diabaté est très respectueux pour qui j’ai de l’affection et de l’estime. Avec Didier Drogba il y a eu des divergences dans l’approche de la campagne. Il était difficile de faire chemin ensemble. Avec Sory nous avons envisagé une collaboration élective. Nous avons des destinées électives et c’est cette approche que nous avons décidé d’officialiser aujourd’hui », a ajouté le dirigeant.

Eugène Diomandé a poursuivi. « Je suis de retour à la maison, je suis revenu au bercail. Personne ne m’a dicté mon choix d’aujourd’hui. Ce retour est lié à une conviction personnelle. Nous allons unir nos nos efforts pour gagner. J’ai tenu compte de ce qu’il a la qualité humaine, je me sens à l’aise pour l’aider à gagner. Je ne suis pas un partisan du consensus aux forceps ».

Selon lui, « Sory a une forte envie d’apaisement et de rassemblement. Il a de nombreux soutiens ». Eugène Diomandé a alors précisé : « On fera tout pour que la majorité soit avec nous. Je n’ai pas peur des attaques. Il faut éviter les clichés et les clivages. J’espère contribuer à l’avènement du président Sory à la tête de la FIF. Je m’opposerai à la tentative d’exclusion de Sory Diabaté. Je m’en tiens à l’expertise et à la représentativité de l’homme sur le terrain. Je vais demander au comité de normalisation d’instaurer des rencontres hebdomadaires afin de favoriser un climat d’apaisement ».

 

Par Kouakou Edouard

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Football

copie impossible