Connect with us

Football

Axel Kacou (gardien franco-ivoirien) : « Je suis plein de motivations pour représenter mon pays »

A 25 ans, Axel Kacou est un sérieux prétendant dans la course à la succession de Sylvain Gbohouo dans les cages de la sélection de Côte d’Ivoire. Le portier du Sporting Club de Lyon est conscient que la concurrence est rude. Mais il laisse son talent parler pour lui. Focus.

Installé confortablement à Lyon, Axel Kacou affûte ses armes. Pas à l’OL, mais au Sporting, l’autre club de la ville. Du haut de son mètre 87, il est puissant, bon aussi bien sur sa ligne que dans le domaine aérien et doté d’une bonne capacité à jouer avec le pied, une qualité aujourd’hui indispensable pour un gardien de but. Son objectif : devenir un footballeur de classe mondiale.

« Je travaille beaucoup pour atteindre le plus haut niveau possible. Je n’ai pas de limite. J’aimerais bien joueur dans un club comme Manchester United« , a confié le jeune portier.

Le parcours du joueur

Né à Saint-Denis dans la région de l’Ile-de-France de parents ivoiriens, Axel a débuté sa carrière professionnelle avec l’équipe B de l’AS Saint-Etienne, en 2012. Il a ensuite évolué à Evian, puis à Tours. Ses performances lui ont alors valu des prestations en équipe nationale. D’abord convoqué en équipe de France espoirs, le portier de 25 ans a ensuite choisi de représenter les couleurs de la Côte d’Ivoire. Bingo ! En 2014, Hervé Renard, alors sélectionneur des Eléphants, le convoque pour la première fois. Le contexte : les matches de qualification pour la CAN 2015, contre la RDC.

Festival International Espoirs - "England U21 v Ivory Coast U21" : Photo d'actualité

AXEL KACOU AU TOURNOI DE TOULON EN 2015

« J’enchainais de bonnes prestations »

« A l’époque, je jouais avec l’équipe française des moins de 19 ans. Mon agent, Michael N’cho (également agent de Nicolas Pépé et Jonathan Bamba entre autres, ndlr) a parlé de moi à la sélection et c’est comme ca que Renard m’a appelé », a expliqué le joueur.

Par la suite, Axel Kacou qui enchaine toujours les belles prestations devient un habitué de la sélection. En 2015, il est retenu par Kamara Ibrahim pour participer au tournoi de Toulon avec les Eléphants U23. L’ancien Stéphanois est ensuite convoqué, en novembre 2016,  en match de qualification pour la Coupe du Monde 2018 contre le Maroc, puis en mai 2017, pour un match amical contre les Pays-Bas et un match de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019 contre la Guinée. En mars 2018, le rempart est de nouveau appelé pour une rencontre amicale contre le Togo, ce qui sera sa dernière convocation. Mais le jeune footballeur ne lâche rien. Revenir en équipe nationale fait partie de ses projets.

FBL-WC-2018-ICOAST-TRAINING : Photo d'actualité

AXEL KACOU AVEC LES ELEPHANTS EN 2018

« J’ai eu la chance d’être appelé plusieurs fois. C’est toujours un honneur et une fierté de représenter son ays. C’est vrai qu’il y a de bons jeunes gardiens (Tapé Ira, Nicolas Tié…) mais le foot c’est comme ca, il y la concurrence et moi aussi je suis un  jeune bon gardien », a-t-il confié. « Je vais dire au sélectionneur que je suis là. Je pense que j’ai les qualités et la capacité. Je vais tout donner, bosser pour essayer de réintégrer la sélection. Je suis plein de motivations pour représenter mon pays (la Côte d’Ivoire) », a conclu Axel Kacou.

 

Marie Ségolène

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Football

copie impossible