Connect with us

Football

Eléphants : les réactions des joueurs après la victoire contre Madagascar

Les Eléphants ont réagi après leur victoire laborieuse contre Madagascar, jeudi au Stade d’Ebimpé. Voici leurs propos diffusés par FIF TV, le service média de la Fédération ivoirienne de football.

Max Alain Gradel

« C’est la première fois qu’on joue ici, je pense qu’il fallait trouver les automatismes, les repères sur le terrain, ce qui n’a pas été facile. Il y a une lourde pluie qui s’est abattu sur la pelouse et honnêtement ce n’est pas une pelouse en très bonne état. Le temps qu’on prenne nos repères et qu’on se retrouve, c’est ce qui a fait que notre entame de match n’était pas bonne. Mais après on a su se remettre les idées en place pour faire ce qu’il fallait ».

Simon Deli

« Le déclic, c’est une fois qu’on décide de jouer compact et qu’on marque un but, le reste vient tout seul. En seconde mi-temps on s’est beaucoup parlé, on s’est lâché et le premier but est venu puis le deuxième. Malheureusement on prend un but sur le coup mais on a bien fait de garder le résultat ».

Gervinho

« On a mis du temps à rentrer dans le match, on a eu quelques difficultés. Après ça nous a permis de pouvoir corriger certaines choses à la mi-temps et ça a permis à certains joueurs de pouvoir s’exprimer. Mais on avait une bonne équipe malgache en face de nous et qui jouait bien au football. Mais le plus important, c’est la victoire ».

Willy Boly

« On a fait un beau match mais il y a des choses à améliorer. C’est un processus qui est en marche et là-bas ça sera pareil. Quand on entre dans un match c’est pour le gagner. Après ce n’est pas n’importe comment. Il faut qu’on reste soudé, quoi qu’il arrive. S’il faut défendre devant notre but, on doit défendre fort. On ira là-bas tout donner, pour accrocher une nouvelle victoire ».

 

Marie Ségolène

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Football

copie impossible