Connect with us

Football

FIFA : Fatma Samoura, la Secrétaire générale de la FIFA distingué avant son départ

Fatma Samoura, la Secrétaire générale de la FIFA, a reçu le prix Best of Africa Awards à Londres, au Royaume-Uni, lundi dernier, selon un communiqué publié sur le site officiel de la FIFA. 

 

Cette récompense le travail novateur qu’elle a accompli dans le cadre de ses fonctions à la FIFA.

« Lorsque nous recevons ce genre de prix, cela signifie que le monde a reconnu d’une manière ou d’une autre nos (efforts) pour rétablir la réputation de la FIFA, pour devenir une organisation plus ‘humaine’, plus diversifiée et plus ouverte », a-t-elle déclaré. Le mandat de Fatma Samoura a été transformateur pour le football féminin. La Coupe du Monde Féminine de la FIFA™️ compte désormais 32 équipes et l’édition 2023 en Australie et Aotearoa Nouvelle-Zélande a attiré près de 2 millions de supporters dans les stades et 2 milliards de téléspectateurs dans le monde entier. Le montant des prix a également été multiplié par dix environ depuis 2015.

 

 

Samoura, qui a également reçu le mois dernier le prix du Sommet mondial du football (WFS) pour l’ensemble de sa carrière. Elle quittera ses fonctions à la fin de l’année, clôturant ainsi un chapitre historique pour la FIFA au cours duquel elle a contribué à restaurer sa réputation. Née au Sénégal, elle est devenue la première Africaine, la première musulmane et la première femme à occuper le poste de secrétaire général dans l’histoire de la FIFA lorsqu’elle a été nommée en mai 2016.

Dans le même temps, le niveau de jeu s’est considérablement élevé, les joueurs sont physiquement mieux préparés, les matchs sont plus intenses et davantage d’équipes sont capables de jouer au plus haut niveau. Les meilleures joueuses reçoivent désormais la reconnaissance qu’elles méritent et sont devenues des noms connus, comme leurs homologues masculins. À l’heure actuelle, plus de 180 des 211 associations membres ont des équipes nationales féminines actives, contre 136 en 2016, et la FIFA s’efforce de porter ce chiffre à 211. Son implication dans le développement du football féminin a également joué un rôle dans l’émancipation des femmes et des jeunes, en particulier en Afrique. Par ailleurs, l’élargissement de la Coupe du monde de la FIFA masculine, qui passe de 32 à 48 équipes, signifie que davantage d’équipes africaines seront représentées en 2026. « Aujourd’hui, nous sommes fiers de faire le point sur tout le travail de promotion effectué par les nouveaux dirigeants de la FIFA, dont moi-même, pour donner à l’Afrique la possibilité d’avoir neuf places directes pour la Coupe du monde [de la FIFA] en 2026 et dix équipes si nous passons par les barrages internationaux », a déclaré Mme Samoura.

Une Coupe du Monde de Futsal Féminin verra le jour et les tournois de jeunes seront plus réguliers. La Coupe du Monde Féminine U17 de la FIFA sera annuelle, ce qui permettra de disposer d’un réservoir constant de talents pour les niveaux supérieurs.

« Cela signifie qu’en sept ans, nous avons multiplié par deux le nombre d’équipes africaines participant à la Coupe du monde [de la FIFA], qui est passé de cinq à dix. « Alors, Afrique, tous les Super Eagles et les Black Stars, et tous les Lions, de l’Atlas à la Teranga en passant par les Lions indomptables, vous avez 25 % de chances, une sur quatre, de devenir le prochain vainqueur de la Coupe du monde. S’il vous plaît, ne me décevez pas.

 

 Axel Kouadio (Source FIFA)

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

tecno

autres articles sur Football

copie impossible