Connect with us

Autres Sports

Infrastructures sportives : lancement du programme de construction de 10 Agoras en Côte d’Ivoire

L’agora est une infrastructure sportive de proximité dont l’objectif est d’être un outil au service du développement du sport en Côte d’Ivoire.

Après l’ouverture de l’Agora de la commune de Koumassi le 21 décembre 2019, plusieurs autres infrastructures du genre verront le jour en Côte d’Ivoire. Quatre seront construites dans des communes d’Abidjan (Port-Bouët, Yopougon, Abobo, Attecoubé) et six autres dans les localités de Béoumi, M’Batto, Touba, Dimbokro, Boundiali et Guiglo. Le Ministère ivoirien de la Promotion des Sports et du Développement de l’Economie Sportive, l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire et la société Winwin Afrique, ont participé ce vendredi 27 août à la cérémonie de la pose de la première pierre au Lycée Technique de Yopougon. Les chantiers des dix sites commencent simultanément afin de pouvoir livrer ces infrastructures début 2023.

Pour mener à bien ce projet, la société Winwin Afrique s’est associée avec la Société ALAMO pour les études et la construction des infrastructures. Cet événement illustre la volonté du gouvernement ivoirien d’offrir aux citoyens des infrastructures sportives de proximité avec pour objectif le déploiement du programme et la construction à terme, de 91 Agoras à travers le pays.

« Nous sommes présents aujourd’hui à Yopougon pour inaugurer la pose de la première pierre mais c’est en réalité 10 autres premières pierres que nous posons au même moment. Nous sommes ravis de voir se concrétiser ce projet de longue date qui sera, nous en sommes certains, un grand succès pour la coopération franco-ivoirienne et les populations locales », a expliqué Régis Charpentier, Président Winwin Afrique.

Le lancement de ce vaste programme intervient à la suite de la signature du contrat de construction de dix nouvelles Agoras en Côte d’Ivoire le 14 octobre 2020.

« Je suis très heureux de voir enfin sortir de terre ces 10 prochaines AGORA. Convaincus par le démonstrateur à Koumassi, nous avons hâte de voir à l’oeuvre ces dix complexes qui développeront sans aucun doute la pratique sportive. Il s’agira d’utiliser le sport comme lien permet-tant les rencontres entres des acteurs variés, afin de répondre aux demandes des populations locales », s’est réjoui le ministre ivoirien des sports Claude Paulin Danho.

Gilbert Kafana Koné, Maire de la commune de Yopougon, est également satisfait.

« Cette première pierre est une belle promesse pour la jeunesse de Yopougon. Les jeunes et la population ont besoin de ce type d’infrastructures et je suis très heureux de pouvoir accueillir une Agora ici même à Yopougon. Ces infrastructures vont pouvoir porter de nombreux pro- jets sociaux et peut-être même voir naître de nouveaux champions. »

Le programme “Agora” s’inscrit dans le cadre général de la Politique Nationale du Sport de la Côte d’Ivoire et du PAPMAS (le Programme d’Appui à la Promotion du Sport pour Tous et du Sport de Masse). Le démonstrateur de Koumassi a été financé par un FASEP Innovation-verte du Ministère de l’Econo-mie, des Finances et de la Relance français, (Fonds d’étude et d’aide au secteur privé). Les 10 Agoras suivantes sont financées par un Prêt du Trésor français qui fait l’objet d’un contrat de coopération signé entre le Ministère de la Promotion des Sports et du Développement de l’Economie sportive ivoirien et le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance français.

L’agora est une infrastructure sportive de proximité dont l’objectif est d’être un outil au service du développement du sport en Côte d’Ivoire. Il est possible d’y pratiquer tout type d’activités (sports de combat, fitness, sports collectifs etc.) et d’y organiser des compétitions dans un cadre original et aux usages variés.

En plus des installations sportives, l’agora accueille des commerces et un service de restauration afin de garantir sa pérennité économique. Elle propose aussi des activités culturelles (concerts, spectacles…) ainsi que des programmes destinés à promouvoir l’innovation, l’accès à la santé, ou encore le développement durable afin de maximiser son impact social.

 

Kouakou Edouard, avec Sercom ministère des sports

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Autres Sports

copie impossible