Connect with us

CHAN 2023

L’équipe-type du CHAN 2023 dévoilée

Le verdict est tombé samedi 4 février 2023 au terme d’une rencontre totalement folle et d’un match au suspense rare. Le Sénégal de Pape Thiaw est couronné pour la première fois de son histoire au détriment de l’Algérie, pays hôte de la compétition (0-0, 5-4 aux t.a.b.). Cette septième finale du Championnat d’Afrique des Nations, TotalEnergies a clôturé en apothéose un tournoi unique en ce genre.

Après 3 semaines de compétition, l’heure du bilan est venue ! Composé de Sénégalais, d’Algériens et de Malgaches, les trois nationalités présentes dans le dernier carré, voici le onze type du CHAN 2022 choisi par le groupe d’étude de la CAF. Entre révélations, esthètes et génies de ce sport, cette formation organisée en 4-3-3 retrace le gratin de cette compétition.

 

GARDIEN DE BUT : Pape SY (Sénégal)

Le dernier rempart du Sénégal est l’un des grands artisans du sacre des siens. Solide sur sa ligne tout au long de ce CHAN, le portier de Génération Foot a une nouvelle fois sorti le grand jeu lors de la séance de tirs au but décisive face aux Fennecs. Son arrêt face à Mahious, le meilleur buteur du tournoi s’est avéré fatidique.

Impressionnant tout le long du tournoi, Sy n’a encaissé qu’un seul but, contre l’Ouganda.

DÉFENSEUR LATÉRAL DROIT : Mamadou Sané (Sénégal)

Mamadou Sané s’est révélé être l’un des joueurs les plus décisifs pour l’équipe du Sénégal dans cette compétition. Capable de garantir une assise défensive aux Lions de la Teranga, le joueur de Teungueth de Rufisque a fait preuve de maturité malgré son âge, 19 ans. La qualité chirurgicale de ces centres est aussi à mettre à l’avant.

DÉFENSEUR CENTRAL DROIT : Ayoub Abdellaoui (Algérie)

Étincelant tout au long de ce CHAN, Le “Cobtan” (ndlr : capitaine en arabe) des Verts a dégouté l’ensemble des attaquants adverses. Des tacles précieux, des retours salvateurs, une solidité de tous les instants dans le duel, impérial dans les airs. Bref, un championnat d’Afrique des Nations en taille patron !

DÉFENSEUR CENTRAL GAUCHE : Chouaïb Keddad (Algérie)

Appelé par Madjid Bougherra pour disputer ce CHAN, Chouaïb Keddad ne s’est pas manqué. Dominant dans les duels, précieux dans les situations de profondeur, inspiré à la relance, le défenseur du CR Belouizdad a prouvé qu’il est un défenseur complet. Aux côtés d’Abdellaoui, le joueur de 29 ans n’a que très rarement été pris à revers, à l’image de ses prestations époustouflantes réalisées contre l’Ethiopie ou encore le Niger.

DÉFENSEUR LATÉRAL GAUCHE : Cheick Sidibé (Senegal)

Dans une équipe sénégalaise où la rigueur défensive est un aspect décisif du schéma de jeu de Pape Thiaw, la force du joueur du Teungueth est sa capacité à apporter offensivement tout en assurant défensivement en se repliant très rapidement. Passeur décisif face à la République Démocratique du Congo et la Côte d’Ivoire, il a su très bien contenir les assauts de ses adversaires.

MILIEU DÉFENSIF : Lamine Camara (Sénégal)

Attention, nouvelle star en vue ! Auteur d’un Championnat d’Afrique des Nations XXL et symbole même du parcours historique par les Lions de la Teranga, le Sénégalais fait logiquement partie de cette équipe type. Titulaire indiscutable dans le poste de sentinelle dans le milieu à 3, le natif de Tivaouane a été monstrueux lors de la phase de poules et encore plus face à la Mauritanie puis Madagascar. Doté d’un volume de jeu impressionnant, il est l’une des très grandes révélations de ce tournoi

MILIEU DÉFENSIF : Houssem Mrezigue (Algérie)

Parlons de révélation pour certains, parlons plutôt de la confirmation pour d’autres. Tel est le cas pour Houssem Mrezigue. Meilleur joueur de la compétition, le joueur du CR Belouizdad a rayonné dans l’entrejeu des Fennecs. Grand artisan de la place de finaliste glanée par les hommes de Madjid Bougherra, sa prestation majuscule réalisée face au Niger est à montrer dans toutes les écoles de football.

MILIEU OFFENSIF : Arohasina Andrianarimanana (Madagascar)

Dax, comme il est surnommé, a excellé dans la conservation du ballon. Sa remise en déviation sur l’ouverture du score malgache contre le Ghana n’est qu’un exemple de tous ses fabuleux gestes techniques réalisés dans ce tournoi. Très précieux dans la récupération en harcelant les milieux adverses comme peuvent en témoigner les Mozambicains en quart de finale, Dax s’est distingué par une qualité technique sensationnelle, qui lui permet de faire rêver tous les supporters malgaches qui voient en lui, le “Messi” de la Grande île.

AILIER DROIT : Solomampionona Razafindranaivo Koloina (Madagascar)

Le futur du Barea à la pointe de l’attaque est assuré. Pour son premier CHAN , le nouvel arrivant du MC Alger a rayonné. Auteur de 3 buts, le Malgache est l’artificier de son équipe. À 22 ans, Koloina a tout d’un grand, un touché de balle soyeux, une vision du jeu hors pair et une capacité à supporter la pression.

AILIER GAUCHE : Papa Diallo (Sénégal)

À seulement 19 ans, le joueur de Génération Foot a ébloui ce CHAN par ses accélérations. Le numéro 10 sénégalais a fasciné par son leadership, surtout sa capacité de projection vers l’avant. Ultra-important à la récupération par son pressing et son contre-pressing, Papa Diallo s’est aussi montré efficace devant les cages.

ATTAQUANT DE POINTE : Aymen Mahious (Algérie)

Brillant et impressionnant, ces deux mots décrivent très bien Aymen Mahious. Meilleur buteur de la compétition avec 5 réalisations, son doublé face au Niger restera un des grands moments de ce tournoi. Son penalty raté en finale contre le Sénégal n’enlève en rien la dimension prise par l’Algérien sur la scène continentale.

 

Cafonline 

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

tecno

autres articles sur CHAN 2023

copie impossible