Connect with us

Autres Sports

Côte d’Ivoire : Le Conseil National du Sport (CNAS) voit le jour

Les grandes ambitions du Gouvernement ivoirien en matière de développement du sport inspirées par SEM Alassane Ouattara, Président de la République et déclinées dans l’opérationnel par le Ministre des Sports, Paulin Claude Danho, sont claires.

Il s’agit de faire en sorte que le sport soit une source d’insertion socioprofessionnelle, de création de richesses et d’emplois pour les jeunes, participe au rayonnement de la Côte d’Ivoire sans bien sûr oublier le bien-être qu’il apporte aux populations et de par sa nature transversale agir comme un puissant levier de rassemblement et de cohésion.

Afin de contribuer efficacement à la réponse au défi majeur de l’employabilité des jeunes, le gouvernement compte faire sortir le sport du cadre informel pour en faire une véritable industrie pourvoyeuse d’une niche de nouveaux emplois.

Dans cette optique, la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN 2023) que va abriter la Côte d’Ivoire en début d’année 2024 est une grande opportunité pour mettre en place les agrégats de cette économie du sport. Pour y parvenir, le Conseil National des Sports (CNAS) a un rôle et des missions fondamentales en tant que régulateur de tout le mouvement sportif ivoirien.

Le CNAS qui se positionne en amont pour mener des réflexions larges et générales sur l’ensemble des missions du Ministère des Sports et de ses composantes en relation avec ses partenaires, doit impulser une nouvelle vision et un modèle innovant de gouvernance, non seulement dans les unités administratives du Ministère mais aussi entre le Ministère, les fédérations sportives et les opérateurs économiques privés intervenant dans la filière.

Cette entité consultative et transversale qui doit porter des réflexions poussées sur chaque composante du mouvement sportif ivoirien va voir ses missions renforcées grâce à la restructuration initiée par le Ministre DANHO.

Ainsi, de par ses travaux, réflexions, contributions et conseils, le CNAS doit, in fine, contribuer à mettre en place un cadre de gouvernance ouvert et participatif tout en remplissant ses fonctions de cadre d’arbitrage et de recours.

Il doit être un instrument de gouvernance fort et incontournable bénéficiant d’une parfaite confiance et d’une crédibilité absolue du mouvement sportif.

C’est pour réaliser et réussir cette grande ambition que le Ministre a mis en place un Comité chargé de travailler sur la restructuration du CNAS qui, désormais, va agir comme un observatoire du sport. Ce dernier est composé d’un président, d’un rapporteur général et deux rapporteurs adjoints ainsi que de deux membres soit six personnalités qui bénéficient d’une expertise avérée en la matière.

Ce comité a pour mission de définir clairement les attentes et d’ indiquer les délais et le chronogramme de travail.

Ministère des sports

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Autres Sports

copie impossible