Connect with us

Football

CAN 2022 : Badra s’en « veut » après l’élimination des Eléphants

Accosté par les journalistes après l’élimination de la Côte d’Ivoire par l’Egypte en 8es de finale de la CAN 2022, Badra Ali Sangaré n’a pas caché sa déception. Le gardien des Eléphants, héroïque dans le temps réglementaire (6 arrêts) n’a rien pu faire lors de la séance des tirs au but remportée 5-4 par les Pharaons. Il s’est exprimé en ces termes :

« C’est un sentiment de déceptions vu le gros match qu’on a fait. Je pense qu’on ne mérite pas ça mais ce sont les lois du football. Les dieux du foot n’étaient pas avec nous aujourd’hui. On n’avait besoin d’un seul but, on ne l’a pas eu (…) Je n’ai pas pu enlever le moindre tir. Je m’en veux mais c’est ça aussi le football ».

 

Le portier du JDR Stars (Afrique du Sud) a déjà les yeux fixés sur l’édition 2023 de la Coupe d’Afrique que la Côte d’Ivoire abrite l’année prochaine.

« On prend de l’expérience pour les échéances à venir. La CAN 2023 a commencé pour nous. On va mettre tous les moyens à notre disposition pour que la coupe reste chez nous », a-t-il confié.

Titularisé pour la première fois dans une Coupe d’Afrique après la suspension de Gbohouo, Badra a réalisé dans l’ensemble, un tournoi plus que correct. Auteur de deux clean sheets en quatre rencontres, il a également totalisé treize arrêts. Élu homme du match contre l’Egypte, le gardien de but de 36 ans n’a pas démérité. Son père, décédé à Abidjan pendant la compétition, aurait été très fier de lui.

 

Par Ségolène Marie

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top Articles

ads1

autres articles sur Football

copie impossible