Connect with us

Football

Elim. CDM 2022 : Tenus en échec au Mozambique, les Eléphants doivent réagir contre le Cameroun

Souvent mise en difficulté par le Mozambique dans l’historique de leurs confrontations (1-1 et 1-0 en 2008), l’équipe de Côte d’Ivoire a encore buté sur la sélection lusophone ce vendredi 3 septembre à Maputo, lors de la première journée des éliminatoires du mondial 2022. Les Eléphants, tenus en échec débutent mal leur campagne, à trois jours du choc contre les Lions indomptables du Cameroun.

Les éliminatoires du mondial 2022 débutent timidement pour les Eléphants. La sélection de Côte d’Ivoire a buté sur le Mozambique lors de la première journée, à Maputo (0-0). Après un nul (1-1) en 2008 lors des éliminatoires couplées retour de la CAN et du mondial 2010 (1-0 à l’aller la même époque), la Selefanto s’est encore heurtée à cette équipe mozambicaine 13 ans après. En l’absence de plusieurs cadres dont ceux évoluant en Angleterre ont été contraints de ne pas effectuer le voyage dans ce pays lusophone, en raison des restrictions sanitaires en vigueur en Grande-Bretagne, Beaumelle a dû aligner une équipe expérimentale. Habib Maiga a débuté le match aux côtés de Sangaré Ibrahim tandis que Serey Dié était positionné devant la défense. Hassan Kamara lui, a été placé dans le couloir droit suite aux absences de Serge Aurier et de Wilfried Singo.

Le film du match

Dès l’entame du match, les Eléphants se sont procurés une occasion de but mais Max-Alain Gradel, seul face à un défenseur adverse, a frappé hors du cadre. Durant la première mi-temps, aucune autre action franche n’est survenue. Parties à la pause sur un score nul et intact, les deux nations ont encore livré un spectacle insipide au retour des vestiaires. Les entrées de Jérémie Boga (Habib Maiga), de Franck Boli (Crespo) et même de Karim Konaté qui ont fêté au passage leur première sélection, n’ont rien changé, malgré un changement de système 4-3-3 à un système 4-4-2.

Beaumelle avait certes, expliqué lors d’une conférence de presse qu’il ne possédait pas l’équipe qu’il souhaitait. Il avait même poussé un gros coup de gueule contre les clubs anglais qui dit-il, fait des difficultés à mettre les joueurs à la disposition de la sélection. Mais positionner Boga dans l’axe aurait permis de mieux exploiter son potentiel pour mettre en situation de but un Franck Boli qui n’a quasiment touché aucun ballon. Le jeune et néophypte Konaté Karim lui, ne pouvait pas faire de miracles. Ghislain Konan qui a rejoué avec la sélection depuis un an et demi a lui aussi montré des failles, notamment dans sa capacité à contribuer à l’animation offensive de son équipe. Il s’est beaucoup trop limité au milieu du terrain.

Ghislain Konan.

Le Cameroun, un adversaire à battre à tout prix !

Si la défense ivoirienne est rassurante, son animation offensive reste encore à désirer. Il a manqué en gros une transition entre le milieu et l’attaque qui aurait permis aux avants-centres de toucher plus de ballons et de se créer de meilleures occasions de but.

Tenue en échec, la sélection de Côte d’Ivoire va devoir se surpasser et obtenir un résultat favorable contre le Cameroun, avec qui elle lutte pour la première place qualificative pour les barrages. La rencontre est prévue le 6 septembre prochain au stade d’Ebimpé à Abidjan.

 

Alex K.Payne

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Football

copie impossible