Connect with us

Autres Sports

Priscilla Gneto : « J’aimerais ouvrir un centre de judo en Côte d’Ivoire, mais… »

Priscilla Gneto est l’une des plus grandes figures du judo féminin. Triple Championne de France, double championne d’Europe ou encore médaillée de bronze olympique, elle s’impose comme un modèle d’excellence pour de nombreux judokas notamment dans son pays d’origine, la Côte d’Ivoire. Ainsi, elle rêverait de fonder un centre de formation du judo au pays de l’hospitalité, afin de porter sa pierre à l’édifice.

« Un centre de formation en mon nom ? Franchement en Côte d’Ivoire, ça fait partie de mes projets (…) Aujourd’hui j’ai la chance d’avoir un dojo dans ma ville à Porto-Vecchio en Corse, où j’ai commencé le judo (…) J’aimerais ouvrir en Côte d’Ivoire un centre qui accueillera des judokas qui brilleront sur la scène nationale et internationale », a expliqué la judokate de 29 ans dans une interview parue dans l’émission La Grande Team sur la troisième chaîne nationale.

« Après il y a un nouveau président (M. Dabonné) qui vient d’arriver et qui a de bonnes ambitions. Je pense qu’il contribuera à la montée du judo en Côte d’Ivoire. Mais ne vous inquiétez pas. Attendez mais je pense que bientôt, ça ne saurait tarder (rires) », a-t-elle commenté d’un air enjoué.

Née à Yopougon, Priscilla grandit à Porto-Vecchio, en Corse, une île située au sud de la France. Son père, Kpassagnon Gneto, ancien footballeur, y a évolué de 2001 à 2006. La patrique du sport, elle ne l’a décidément pas volé puisque sa mère est une ancienne handballeuse internationale ivoirienne. Elle a également une sœur, Astride, elle aussi judokate de haut niveau.

 

Stéphane Kipré

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Autres Sports

copie impossible