Connect with us

Athlétisme

Sport vs Covid-19 : Murielle Ahouré raconte comment elle a vécu son année…

Le sport est l’un des domaines qui a le plus été affecté par la covid-19. Mais Murielle Ahouré, nommée ambassadrice Unicef n’a pas perdu son temps.

Le coronavirus a débarqué en fin d’année 2019 avec son lot de désastres. La pandémie s’est alors répandue dans le monde entier, portant un coup de massue à tous les secteurs d’activité. Le sport en premier. Confinement, arrêt des compétitions, baisse de salaire… les athlètes ont vécu un véritable enfer.

Murielle Ahouré, l’une des plus grosses star du sport ivoirien a raconté comment elle a vécu cette année.

« C’est une année très difficile pour moi et je pense que c’est pareil pour tous les athlètes. On a été tous bouleversés, choqués. Moi je vis en plus aux États-Unis, à Miami, l’une des villes les plus touchées par le Covid. On a été confinés pendant des mois, on ne pouvait pas s’entraîner, on avait peur. Maintenant, le plus important est que la vie continue, il y a moins de cas, et j’ai fait mon premier voyage en avion depuis le début de crise, et cela s’est bien passé », a confié la sprinteuse de 33 ans à RFI.

Ambassadrice Unicef

Cette année, la vice-championne du monde en salle 2018 du 60m comptait prendre part à deux courses en salle histoire de se « préparer » pour les JO de Tokyo. Mais initialement prévus du 24 juillet au 9 août 2020, ils ont été reportés d’une année. Murielle dit alors se concentrer sur 2021.

« J’ai très peu couru, mais c’est une année pour me remettre en forme, travailler un plus sur des choses qui me manquent. J’avais quelques petits bobos l’année dernière, donc, le but était de s’occuper des blessures, mettre plus de force dans les jambes (…) Pour l’instant, le focus est sur 2021, et 2022. Avec si possible un tour sur le podium aux JO… », a affirmé l’Abidjanaise.

Bloquée au pays de l’oncle Sam, Murielle a pu finalement voyager après une amélioration de la crise sanitaire. Il y a quelques semaines, elle a regagné la Côte d’Ivoire où elle a été nommée ambassadrice de l’unicef dans son pays.

« C’est un immense honneur d’être nommée ambassadrice de l’Unicef en Côte d’Ivoire. Je m’engage à faire la promotion des droits des enfants et des filles pour qu’ils puissent être protégés, et encourager un partenariat entre le ministère de l’Éducation et celui des Sports. Faciliter le sport et l’éducation pour les jeunes filles en Côte d’Ivoire », a conclu Murielle Ahouré.

Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l'UNICEF

Marie Ségolène

COMMENTAIRES
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top Articles

ads1

autres articles sur Athlétisme

copie impossible